La pratique du jeûne existe depuis la nuit des temps. Pas toujours voulues, le corps humain est capable de s’adapter aux restrictions alimentaires. De nos jours, les famines ont déserté nos contrées et c’est plutôt l’abondance qui sévit. Entre trop de bouffe et malbouffe, nous sommes parfois tentés de recourir au jeûne ancestral pour perdre vite nos kilos superflus. Et si jeûner pour maigrir était une fausse bonne idée ?

 

Le jeûne pour maigrir : l’idée du siècle ?

Eh bien, non ! Le jeûne n’est pas l’idée du siècle, elle est bien plus ancienne que cela. Toutes les civilisations ont pratiqué le jeûne, parfois sans le vouloir, quand la disette fut venue.

Les religions intègrent toutes le jeûne dans leurs pratiques, même si la religion hindoue la réserve aux ascètes. Le carême de la religion catholique ou le Ramadan des musulmans sont les plus connues de ces périodes de restriction alimentaire.

Cependant, pas la peine de s’affamer pour maigrir, cela fait perdre la motivation et incite aux écarts. Choisis plutôt une méthode qui convient bien à ton métabolisme.

 

Maigrir avec le jeûne intermittent ou le jeûne total ?

Un ami médecin disait : « Pour maigrir, faut arrêter de bouffer ! ».

Bon, ça tombe sous le sens, mais franchement, ça fait pas envie. Maigrir ne veut pas dire arrêter de manger ou se priver de toute interaction sociale.

Et en France, il faut reconnaître que la vie sociale passe souvent par la table. Tu te vois, toi, regarder les autres à l’apéro, en sirotant un verre d’eau et grignotant une carotte ?

La meilleure façon de maigrir est de manger sainement, régulièrement. C’est la clé.

 

Le jeûne intermittent vs le jeûne total

Il existe plusieurs manières de jeûner :

Le jeûne total :

Le jeûne total consiste à ne plus rien manger du tout pendant plusieurs jours de suite. On se limite à compenser les pertes hydriques. On consommera donc uniquement de l’eau, du bouillon, des tisanes, etc.

L’organisme est capable de supporter ce régime sec jusqu’à 40 jours. Oh, tiens ! Comme par hasard, c’est justement la durée du Carême et du Ramadan !

Dans la nature, de nombreux animaux pratiquent le jeûne : pendant leur période de reproduction, l’hiver, en cas de blessure, etc.

Autrefois, on jeûnait le vendredi, puis cette tendance a disparu, ne laissant que la trace du vendredi jour de poisson ou la semaine sainte, pour les catholiques.

Il existe également une autre forme de jeûne : le jeûne de protestation ou grève de la faim. Je ne te le conseille pas, hein !

Le jeûne intermittent

Enfin, il y a le jeûne intermittent. Encore appelé jeûne alternatif, séquentiel ou encore fasting, il consiste à allonger la période sans prise d’alimentation. En résumé, on saute un repas ou deux.

Il est plus facile à mettre en place et à suivre au long court. Selon ton régime alimentaire et ton style de vie, il peut ne pas suffire à perdre du poids. Parce que tu auras peut être tendance à augmenter tes quantités sur le seul repas de ta journée ou que tu craques en voyant les autres manger autour de toi. C’est donc parfois une solution pour stabiliser ton poids et garder la ligne.

 

Peut-on vraiment maigrir en jeûnant ?

C’est une méthode qui permet d’alléger sa ration en calories et la sensibilité à l’insuline. C’est-à-dire qu’il faut moins d’insuline pour éliminer la même quantité de sucres.

Si on perd du poids en jeûnant, la difficulté tient à ne pas les reprendre en se jetant sur la nourriture aussitôt après.

Si tu reprends la même façon de t’alimenter, tu reprendras tes kilos immédiatement.

Le gros soucis de la méthode est la fonte drastique de la masse musculaire qui permet justement de brûler les calories. Ainsi, le métabolisme est en chute libre et le moindre écart est directement stocké au lieu d’être brûlés par l’organisme.

La réduction des calories dans le cadre du jeûne intermittent

Aussi efficace qu’un régime hypocalorique, il est parfait pour les personnes qui peuvent se passer du petit-déjeuner.

Mais attention, si tu compenses la perte de calories par un plus gros apport au repas suivant, il n’aura aucun effet.

Il faudra aussi se méfier de la perte en protéines qui devra être compensée au cours des repas suivants, sans augmenter la prise de glucides et de lipides.

Tu devras alors bien peser et calculer tes rations ce qui peut être fastidieux.

Ne pas s’affamer pour éviter l’effet yoyo

Le jeûne ne convient pas à tout le monde et si tu dois mourir de faim du lever jusqu’à midi, tu seras confrontée à deux problèmes :

  1. Tu auras tellement faim que tu vas te jeter sur ton repas et compenser en dévorant.
  2. Tu vas craquer.

La perte de poids dans la souffrance conduit inévitablement à la reprise des kilos perdus. On souffre, on craque, on culpabilise et on recommence. C’est l’effet yoyo tant décrié.

 

Le jeûne intermittent et/ou les substituts de repas : d’abord une question de style de vie

La période de jeûne intermittent peut être organisée en 20/4 ou 16/8. C’est-à-dire 20 ou 16 heures de jeûne pour 4 ou 8 heures durant lesquelles tu peux t’alimenter.

Généralement, la période de jeûne inclut les phases de sommeil, ce qui facilite l’opération.

Dans la première solution, tu ne manges que le soir, tandis que dans l’autre tu gardes le repas du midi et du soir.

Si tu ne manges pas le matin, prends un café ou un thé minceur, éventuellement accompagné de jus d’Aloe Vera BIO pour favoriser la digestion.

Par contre, si tu as l’habitude de faire du sport en matinée, cela risque de diminuer tes performances et de provoquer de la fatigue. Préfère alors décaler ta séance dans l’après midi!

Ainsi, cette méthode va te convenir si tu es rigoureuse, si tu arrive à compter tes calories sur ton repas et que cela ne te pose pas de soucis de jeûner quand les autres mangent.

Quand tu choisi le jeûne intermittent, tu peux t’aider aussi des substituts de repas pour manger équilibré. Tu n’as pas eu le temps de préparer ta boxe lunch? Choisis plutôt les substituts de repas pour ton repas de midi.

Nos produits permettent d’apporter la quantité de protéines nécessaire pour garder tes muscles, tout en réduisant l’apport de calories. Le déficit de calories est sain et réaliste. Il booste la perte de poids.

Ne pas s’affamer permet de garder le plaisir de manger. Or, manger fait partie de la vie ! Mais en régulant son appétit : on peut trop manger, même sur une courte fenêtre d’alimentation.

L’autre méthode des substituts de repas est aussi rudement efficace. Elle permet de pouvoir manger sur trois repas, de prendre un snack, de goûter des saveurs douces sans frustration et de pouvoir profiter d’un repas libre où aucun aliment n’est interdit.

C’est bien adapté pour celles qui aiment déjeuner, prendre un lunch et un repas au soir car ce sont des moments conviviaux qui ponctuent la journée. Aussi, c’est un régime sans prise de tête car on ne pèse pas ses aliments. De plus, pour celles qui aiment le sport, elles pourront s’y adonner sans soucis à l’heure qu’elles souhaitent. Pour en savoir plus sur les produits Catlion, découvre comment fonctionne le régime avec les substituts de repas.